Menu
Soirée des tuiles ?

Soirée des tuiles ?

Il y a une semaine j'inquiétais ma tante car, désespéré, je retournais chanter dans les eaux du Rio del Plata. Que vais-je faire, où vais-je aller m'oublier ce matin après la soirée d'hier ?

François Hollande est dos au mur. Un remaniement ? Tu parles ! Un revirement ? Ce serait son troisième ou quatrième ? Regarder vers ce qu'il se passe en Italie ? Pourquoi pas. Trop tôt ? Ou plutôt trop tard.

 

Évidemment, la tentation est grande pour moi de faire de cette soirée des tuiles une inspiration pour une Journée des Tuiles et regarder vers Grenoble. Voilà qui, sur le papier, correspond tout à fait à mes envies et mes attentes : une autre gauche, l'humain d'abord et un programme écologique.

Je ne conçois pas, en 2014, qu'on puisse faire de la politique sans "faire" (pardon du gros mot) de l'écologie.

En attendant les abstentionnistes et bulletins blancs ou nuls deviennent sans doute la plus grande force, la grande muette en quelque sorte. Il va falloir mobiliser, offrir un projet différent, qui puisse aussi parler à ces personnes-là. Afin de redonner confiance en nos institutions, ne serait-il pas tant de marcher vers une VIème République ?

Soirée des tuiles ?