Menu
Toutes les haines mènent aux Roms

Toutes les haines mènent aux Roms

Toutes les haines mènent aux Roms

Un rapport d’Amnesty dénonce les violences faites aux Roms en Europe

Trois pays en particulier sont épinglés par ce rapport d'Amnesty International : la Grèce, la République Tchèque et la France.

Harcèlement et intimidation en France

Plusieurs cas de violence contre des personnes roms commis par des personnes privés ont été rapportés par les médias et les associations en 2013. En outre, des pratiques de harcèlement policier et d’intimidation sont récurrentes avant et pendant les évacuations de campement. Cette violence se produit dans un contexte où une parole politique clairement discriminatoire s’est libérée au sein de nombreux partis.

Ces actes de violences menés à l’encontre des Roms sont alimentés par des préjugés tenaces. Très souvent considérés comme asociaux et indésirables ; aux yeux de nombreuses personnes, les Roms sont vus comme des personnes qui ne bénéficient pas des mêmes droits.

Les dirigeants européens cèdent à ces préjugés en les alimentant ou en fermant les yeux et manquent à leur devoir de multiples façons. En effet, la discrimination, les expulsions forcées, et l’éducation de qualité inférieure sont la norme dans de nombreux pays.

Toutes les haines mènent aux Roms