Menu
Le quand dit raton

Le quand dit raton

À Kurt...

 

Les plus assidus parmi vous se souviendront de ma brève rencontre avec un Procyon lotor Linnaeus. Un raton laveur. C'était il y a bientôt cinq ans, dans notre jardin.

 

 

Depuis plus de nouvelles. Rien.

Bon je ne demandais pas qu'il m'envoie une carte postale mais au moins un message sur le téléphone, une photo à côté de Macron, je ne sais pas moi. Jusqu'à ce matin je n'avais pas de nouvelles. C'est un ami qui m'a fait passer la photo ci-dessous. Il serait donc à Boston ou plus exactement aurait séjourné à Boston. Ou, avec encore plus de précisions, aurait transité par Boston.

Sacré petit bonhomme poilu. Il me manque.

C'est en voyant sa mine déconfite, ses petites mains et sa queue dépliée que j'ai réalisé le vide qu'il avait laissé. Je décidais de l'appeler Kurt car les plus courtes sont les meilleures mais aussi parce qu'il faut mettre un nom à tout ce qui nous manque.

Va petit Kurt, trace ta route !

Va petit Kurt, trace ta route !

 

 

 

 

Sans transition...

Aujourd'hui Kurt Cobain aurait eu cinquante ans. Ouch.

Le quand dit raton
Le quand dit raton
Le quand dit raton