Menu
B comme... surprise ! [Le Discours d'un Roi]

B comme... surprise ! [Le Discours d'un Roi]

Mercredi dernier je ne savais pas encore que ce soir là, j'allais avoir une très b...b...belle s... s... surprise ! Avec un B comme Berlinale.

http://www2.pictures.zimbio.com/gi/Helena+Bonham+Carter+61st+Berlin+Film+Festival+UH7rDoe7VuNl.jpg

 

 

Je me retrouvais avec deux tickets pour voir la première de  The King's Speech (curieusement traduit par Le Discours D'un Roi en France mais plus justement Le Discours Du Roi au Québec). Oh quelle ambiance ! Je n'avais jamais vu rien de tel... sauf bien sûr à la télévision avec les reportages sur le Festival de Cannes, par exemple.

IMAG0068

 

Tapis rouge, gros projecteurs de lumière, gardes du corps, police, journalistes en masse et public massif et excité. On aperçoit sur la photo ci-dessus (que j'ai prise en arrivant) les espèces de corbeaux qui sont les personnes désignées pour ouvrir les portières des voitures amenant les personnes très importantes (on dit comme ça vie ail pie, non ?).

 

Tiens elles et ils arrivent...

IMAG0070

 

Le cliché dans ce cas là, et c'est le cas de le dire, c'est le fameux "c'est qui ? c'est qui ?", alors que ça mitraille à tout va. Réponse habituelle : "je ne sais pas mais ce doit être quelqu'un de connu, tout le monde le/la prend en photo !". Je n'y ai pas échappé (et dans le rôle du photographe idiot, et dans le rôle du passant curieux).

IMAG0080

 

 

Une fois dans la salle du  Friedrichstadt Palast, je me suis fait tout petit dans mon siège. Impressionné par la taille de la salle, le fourmillement général du public, bref : l'ambiance.

Délicieuse et généreuse tension.

IMAG0085

 

 

Alors que je guettais si l'équipe du film était déjà dans la salle, ces dernier passaient sur le tapis rouge que j'avais abandonné quelques minutes auparavant.

http://www.welt.de/multimedia/archive/01317/jw_bonham2_BM_Baye_1317600s.jpg

 

Madame Burton

http://usa-hot-news.com/wp-content/uploads/2011/02/039bddcf20c54510.jpg

 

 

Avant que les lumières ne s'éteignent, deux choses.

La dame assise à côté de moi est orthophoniste. Une berlinoise avec qui je m'engage alors, en anglais oeuf corse, dans une discussion engagée. Et puis ils font leur apparition. Hurlements dans la salle. Je me suis cru à un concert !

 

Il faut dire que  Colin Firth arrive auréolé de sa nomination aux Oscars. Une drôle de carrière que cet acteur peu connu en France a là ! Vous l'avez pourtant vu dans plusieurs films, j'en suis sûr. Il lui a fallu attendre les années 2000 pour se faire un nom avec les Bridget Jones (entre autres) et, un premier aboutissement, ce formidable rôle dans A Single Man en 2009. L'Oscar lui avait d'ailleurs échappé l'an dernier pour aller à Jeff Bridges. Cette année ce sera la revanche puisque les deux acteurs sont encore nommés dans cette même catégorie !

Le public réserve aussi une ovation pour Helena Bonham Carter qui a jonglé avec les tournages des deux derniers Harry Potter pour participer à celui de ce King's Speech. Même depuis ma place toute en hauteur, j'aperçois les Frous-Frous de sa robe.

Le réalisateur, Tom Hooper est là aussi. Mais pas Geoffrey Rush, absolument éblouissant dans le film. Ce dernier eclipse tout autre comédien (hormis Colin Firth) et il a de sérieuses chances de gagner lui aussi un Oscar, celui du meilleur second rôle.

Voilà une courte vidéo de la télévision allemande, relatant la soirée.

 

J'ai vraiment apprécié le film. Bien sûr on est dans la pure machine à Oscars, dans le mainstream. Mais je fus surpris par la justesse du jeu des deux acteurs principaux et surtout l'humour décapant des dialogues. Le public (conditionné par la présence des comédiens, l'ambiance électrique de la première ?) riait aux éclats et tapaient dans ses mains comme lors d'un match de football.

 

Après le film l'hôte de la soirée accueillait sur scène Tom Hooper, le réalisateur. Ce dernier allait nous donner quelques détails sur la génèse du film qui me donnait envie d'en savoir encore plus sur le destin du père d'Elizabeth II. Quand Colin Firth arrivait sur scène, ce fut la grande ovation.

Je ne pus filmer que (la fin de) l'arrivée de Helena Bonham Carter suivie d'un... discours de notre roi d'un soir.

 

 

 

Voilà donc ma soirée de mercredi dernier. Placée sous le signe de l'inattendu. Mon retour à la maison fut d'ailleurs un parcours semé de surprises. Je n'ai pas mu me coucher avant 1h45 et la deuxième partie de la semaine fut loooooongue !

 

Je me rends compte que j'ai fait fort avec cet article car je n'ai pas évoqué la nature du film. Pour ceux qui l'ignoreraient, en voici la bande-annonce. Bien entendu je vous le recommande chaudement même si ce sont bien les conditions du moment qui en ont fait, pour moi, un moment spécial.

J'ai pensé à toi, La Mi... fonce le voir !

 

 





Cet article a été écrit en pensant à celle que j'aurais aimée avoir près de moi ce soir là mais qui ne pouvait pas venir car Berlin n'est pas encore en Normandie.