Menu
Délits de faciès et autres motifs d'indignation

Délits de faciès et autres motifs d'indignation

Je pense que Stéphane Hessel doit être bien surpris par toutes ces joyeuses ribambelles de jeunesse (et pas seulement de jeunesse !) qui éclosent de part notre riche et beau continent. Non pas que ces  Indignados se revendiquent du grand-père français né à Berlin... Mais tout de même, il est bon, loin de nos radars à connerie franco-français, de s'élever un peu. Même si c'est pour mieux flotter en Utopie.

D'Espagne en France, un petit air de révolution social-démocrate

indignez-vous

 

 

Comment ne pas vouloir se dépatouiller de cette merde dans laquelle ceux qui nous gouvernent semblent de plus en plus enclin à secouer ? Dernier exemple en date, L'UMP et Copé préparent un débat sur... (je vous le donne en mille) l'immigration ! 

Tenez, je vous propose cet intéressant graphique intitulé La part des immigrés dans les principaux secteurs économiques. Cela fera-t-il taire ls incroyables conneries de Guéant ? J'en doute.

Cliquez pour agrandir.

http://www.leparisien.fr/docs/2011/05/24/1464725_immigres.jpg

 

 

Mais le combat est là et certains le mènent déjà. A force glisser sur le terrain du Front National, l'UMP a pris des mesures sécuritaires racismes et anticonstitutionnelles. Ceux qui trahissent leur peuple et leur histoire s'exposent à une très lourde sanction. Carton rouge sur les délits de faciès, et ce n'est que le début !

Un collectif de juristes et d’avocats a l’intention de s’attaquer au délit de sale gueule. Ils souhaitent faire reconnaître le caractère inconstitutionnel du contrôle d’identité. Régi par l’article 78-2 du code de procédure pénale, cette pratique ne permet pas à un juge, à l’heure actuelle, de connaître le motif du contrôle.

http://owni.fr/2011/05/23/files/2011/05/Graph_ControleID.jpg

 

 

Et pendant ce temps-là Stéphane Hessel se fait traduire et publié... en Chine !

Imaginez la gueule du truc si des rassemblements ont aussi lieu là-bas ? Oui, je sais. "Qu'ils essayent !". Mais s'ils essayent alors ils auront gagner.

Bientôt, on ne touchera plus à un cheveu d'un être humain sans qu'à l'autre bout du monde toute une jeunesse s'ébroue de colère et... oui, d'indignation.

 

Je termine avec mon regret du soir (espoir). Stéphane Hessel était à Berlin ce soir pour une conférence et pour des raisons indépendantes de ma volonté (bouh !) je n'ai pu y assister. Semi-regret cependant puisqu'il était apparrement impossible de rentrer dans la salle qui était comble plus d'une heure avant son intervention. Trop de monde ! Trop d'indignés sûrement.