Menu
Dis moi... à quoi penses-tu ?

Dis moi... à quoi penses-tu ?

On pourra bientôt lire dans les pensées de notre voisin. Si, si ! Dans celles de notre conjoint (ouhla !). De notre chat (ha ha ha !).

 

Non je plaisante ! 

Vous ne me croyez pas ? Lisez donc dans mes pensées !

 

Article du Monde publié en date du 27 septembre 2011

Armés d'un scanner et d'un ordinateur, des scientifiques ont pu décoder des signaux cérébraux et reconstruire les images d'un film visionné par trois sujets, pour les convertir en modèle informatique. Shinji Nishimoto, principal auteur de cette étude parue dans la revue américaine Current Biology, et ses collègues ont regardé deux extraits de film. Pendant ce temps, un scanner mesurait les flux sanguins dans leur cortex visuel, la zone du cerveau qui traite les images. Ces mesures ont été enregistrées dans un ordinateur qui, seconde après seconde, a pu lier les images vues par les sujets à une activité cérébrale correspondante. A l'issue de l'expérience, l'ordinateur a pu reconstruire des images, floues, des extraits de films visionnés auparavant par les trois sujets.

 

Regardez-moi ça !

 

Jusqu'à présent, cette technique, qui combine l'imagerie par résonance magnétique (IRM) et des modèles informatiques, peut seulement reconstruire des extraits de films que les volontaires de l'expérience ont déjà vus auparavant. Mais "C'est un pas important vers la reconstruction de l'imagerie interne du cerveau", juge le Pr Jack Gallant, neurologue de cette université et coauteur de ces travaux. Selon lui, "nous ouvrons une fenêtre sur les films projetés dans notre esprit".

On pense immédiatement au cas de patients et patientes dans le coma depuis... toujours bien trop longtemps.

Cette avancée pourrait permettre un jour, parmi ses applications possibles, de communiquer avec des personnes incapables de le faire verbalement. Ou encore, de mieux comprendre ce qui se passe dans la tête de victimes d'attaque cérébrale, de personnes plongées dans le coma ou atteintes de neuro-dégénérescence, incapables de communiquer. Cette technique pourrait aussi faciliter la mise au point d'une machine capable de communiquer directement avec le cerveau, permettant à des personnes atteintes d'infirmité motrice cérébrale ou paralysées de commander un ordinateur avec la seule force de leur esprit, selon le Pr Gallant.

 

En attendant je regarde mon chat et il me dit croquette.

Mister Felix