Menu
Écrire en Français, vivre en France depuis quinze ans et risquer d’être expulsé – la naturalisation impossible ?

Écrire en Français, vivre en France depuis quinze ans et risquer d’être expulsé – la naturalisation impossible ?

Je viens faire passer le message, relayer l'information comme on dit, qui a fait l'objet d'un article dans Télérama mais aussi sur un blog ami :  T'as vu ma plume ?

 

Gilbert Gatore, écrivain d'origine rwandaise vivant en France depuis l'âge de 16 ans, vient de voir sa demande de naturalisation rejetée. N'ayant plus le statut de réfugié, il risque l'expulsion.

http://images.telerama.fr/medias/2012/05/media_82119/l-ecrivain-gilbert-gatore-se-voit-refuser-la-nationalite-francaise,M87503.jpg

 

 

Article à lire ici : Écrire en Français, vivre en France depuis quinze ans et risquer d’être expulsé – la naturalisation impossible ?.

 

Le blog cite un extrait de son livre le plus connu, Le Passé devant soi.

Dans toutes ces scènes que sa mémoire régurgite, il évolue naturellement. Jamais il ne semble gêné par ce qu'il pense, voit, entend et fait. Qualifier de barbares des gens dont il ne savait rien sauf cette mention sur leur carte d'identité. Refouler la question élémentaire : "Pourquoi ?" Pourquoi  ne s'est-il pas demandé pourquoi il faisait tut cela ? Se satisfaire de s'entendre appeler "Chef". Engloutir des litres de bière et des kilos de viande dans une allégresse aveugle, au milieu des morts. Se passionner tous les matins, pendant des mois, comme s'il s'agissait d'aller jouer au ballon. Rester serein une fois tout cela terminé. Revenir à la vie normale en écartant simplement les cadavres. Fouler un sol suintant de sang, l'esprit léger, fût-ce en apparence. Passer le temps à inventer et à dessiner des figures sur des objets.

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/4/6/2/9782264048264.jpg