Menu
En vrac, avant que février ne se mars (pour Annie...).

En vrac, avant que février ne se mars (pour Annie...).

J'avais évoqué ici la petite Natalie et plus longuement le petit Colin. Vous avez sûrement appris les résultats de la cérémonie, très convenue, des Oscars qui a eu lieu la nuit dernière ? Les deux bambins sont repartis chacun avec le meilleur prix d'interprétation. J'en suis très heureux pour ces deux là.

Voici  le portfolio du Monde avec les photographies des lauréats.

 

Un petit détour en Irlande pour répondre, très brièvement, à une question qu'on m'a posée plusieurs fois depuis une quinzaine de jours. "Alors...! C'était comment Anna Calvi ??!". Et bien c'était encore mieux que je ne le pensais. Voilà ! Je me suis faufilé (en un seul mot) au premier rang et le court concert fut un moment de magie. La belle Anna revient d'Irlande mais je ne pense connaître personnes dans mon entourage ayant pu la voir. Les salles minuscules dans lesquelles elle jouait étaient déjà fort remplies depuis longtemps. En plus de Dublin, elle a aussi joué dans le joli village de Dingle où nous étions allés en avril 2008. Voici Anna et son groupe dans la petite église de Dingle.

 



Et voici mes rouges bourrelets à Dingle, au printemps 2008.
RIMG0054


Je vous remets un petit Calv(a)i ?

Elle était en concert mi-février au Nouveau Casino à Paris, où Télérama a capté trois morceaux. Les voici en vidéo sur le lien suivant.

 

 

 

Et on passe d'une voix époustouflante à des photos à couper le souffle. Merci à Christiane pour ces images qui m'ont balançaient une grande bouffée d'air frais à la gueule. Il s'agit d'une véritable obsession pour le Mont Aiguille, dans le massif du Vercors, que vous retrouverez admirablement photographiée par Alain Herrault ici. Merci de descendre jusqu'au message intitulé le Mont-Aiguille en panoramiques. Le reste n'est bien sûr pas dégueu non plus !

 

 

Des nouvelles d'un petit gamin répondant au nom de Stéphane Hessel. Son livre, "Indignez vous!", a été traduit dans plus de vingt langues. En Allemagne, où il est publié par Ullstein, il est numéro un des ventes depuis deux semaines, avec 150.000 exemplaires vendus entre le 8 et le 21 février. Il marche très fort également en Italie et en Espagne. 

 

 

Nous restons en Allemagne justement avec notre ami (vous permettez Dieter ?) Dieter Kaiser. Il nous informe de la création d'une page Gainsbourg sur son site www.deutschen-chanson-texte.de. Je le cite : "La version allemande a été assurée par Gerd Heger, Monsieur Chanson, de la radio sarroise. C’est un fervent admirateur de Gainsbourg depuis des années.". Merci à lui. 

Elisa Elisa Elisa fall mir um den Hals...

 

 

J'apprends la disparition d'Annie Girardot en tapant ces lignes.

Tristesse comme souvent. Comme pour Serrault, Jean Yanne quand ceux-ci se sont éloignés. La page qui se tourne et tout le tralala. On reverra avec plaisir la belle Annie Girardot. En attendant, petite rareté qui ne vaut que par... sa rareté. Au revoir Annie.

 

 

Et puis ces images que l'on va revoir en boucle en ravalant nos larmes.

 

 

 

 

 

 

http://3.bp.blogspot.com/-Y9DqF2c0taY/TWu65BuZgaI/AAAAAAAAEMQ/HC1zrWUxdfA/s1600/annie__girardot_020.jpg