Menu
Take Five et ce disque du Dave Brubeck Quartet

Take Five et ce disque du Dave Brubeck Quartet

En musique comme ailleurs, il y a parfois une porte d'entrée ou plusieurs. Là encore, c'est à mon père que je dois de m'avoir porté sur ses épaules et fait pousser la porte vers cette musique dont on ne peut jamais deviner la note suivante (comme disait ce bon vieux Bix).

L'album du Dave Brubeck Quartet s'appelle Time Out et il contient un morceau qui guidera mes premiers pas vers cette douce folie qu'est le jazz. La pochette du vinyle était pleine de drôles de couleurs. Parfois je le confondais avec un disque de musique classique. On aurait dit Picasso vomissant un Bruegel. De loin. 

 

http://3.bp.blogspot.com/_x9XvhvRpdCg/TA1Hg2HYLjI/AAAAAAAABSU/9Ekoj4KCf5s/s1600/LP+BRUBECK+QUARTET,+1959.JPG

 

 

Et puis bien plus tard, je vivais en Irlande. Nous étions au tout début des années 2000. Un morceau passait et repassait dans les soirées cool où passent toujours des musiques qui sont obscures le lundi mais que votre grand-père fredonne déjà le samedi. Massive Attack laissait sa place à Gorillaz quand Manu Chao ne venait pas nous cassait les oreilles. Et puis donc St. Germain samplait "Take Five" et me ramenait des années en arrière avec sa "Rose Rouge". En plus, il avait eu la délicatesse et l'intelligence de déposer comme il faut, là où il faut un autre sample : la voix de Marlena Shaw (I want you to get together) nous hantait toutes et tous, buveurs de Guinness, fumeurs de joints ou plus si affinités.

Dans une de mes échappées londoniennes, je m'étais racheté l'album original du Dave Brubeck Quartet. Quand le sample de St. Germain courait trop vite pour moi, je rentrais à la maison et, du fond de mon lit, j'écoutais "Take Five". Tout devenait clair et calme.

Je prenais ces cinq minutes de pause et ses vingt-huit secondes "en trop".

 

 



 Dave Brubeck est resté actif jusquà sa mort aujourd'hui à l'âge de 91 ans. Il aurait eu 92 ans demain mais il n'était pas à cinq minutes près. Ce morceau enregistré pendant l'été 1959 aura marqué à vie plus d'un amateur de musiques. Pas mal pour une cinquième prise.


http://25.media.tumblr.com/tumblr_mclrbnNbbr1rqxtzgo1_500.png